Accueil Nous joindre Plan du site Photo COQM       
Inscription Programmes Portail du collège Calendrier

FAQ > Psychothérapie Hypnothérapie

 Résumé de la catégorie Voici les informations en lien avec cette catégorie.

Catégorie Q&R Dernières Q&R publiées

   

Collège de Psychothérapie du Québec à Montréal (CPQM)

Psychotherapie/Hypnothérapie

Diplôme obtenu baccalauréat en psychothérapie (B.Psyt.) délivré par

le Collège de Psychothérapie du Québec à Montréal après remise et soutenance du mémoire.

 

Qui sommes nous ?  Collège de Psychothérapie du Québec à Montréal (CPQM)

Un établissement d’enseignement privé réputé pour son enseignement unique de qualité supérieure répondant aux normes en vigueur du Canadian Council of Psychotherapeutic Examiners (CCPE) et du Conseil des Examinateurs en Psychothérapie du Québec.

Un collège où chaque individu découvre sa place tout en développant son plein potentiel à maîtriser « l’Approche Véniez© » une approche d'intervention unique qui a démontré aux fils des années des résultats thérapeutiques favorables et permanents.

Le CPQM est le seul établissement d'enseignement au Québec qui offre la technique Véniez, une approche des plus puristes de la philosophie du père fondateur de la psychothérapie « Dr Hypolite Bernheim ». C’est la raison pour laquelle, la technique enseignée en psychothérapie au CPQM est l’hypnose.

Notre formation en psychothérapie se base sur un seul principe fondamental ;  régler en quatre rencontres les traumatismes et les chocs émotifs du passé, de façon durable et permanente.   

Retour au sommet


Qu'est-ce que L'Approche Véniez© ?  Collège de Psychothérapie du Québec à Montréal (CPQM)

Un art, une science, une philosophie qui travail sur les états de conscience modifiés permettant de mobiliser les souvenirs enfouis et les ressources profondes de l'inconscient.

Définition : Hypnothérapie (L'approche Véniez©) : travail sur les états de conscience modifiés permettant de mobiliser les souvenirs enfouis et les ressources profondes de l'inconscient. Les différentes techniques; de visualisation, de relaxation, de respiration et détente, d'hypnotisme, de suggestions post-hypnotiques. L'hypnose est l'outil de changement le plus puissant connu dans le monde actuellement. L'hypnose est un état naturel de l'esprit. Par la suite identifier la cause, la source des peurs et des symptômes pour les éliminer .  La méthode la plus rapide et précise est par l'hypnose. Les différentes techniques; de visualisation, de relaxation, de respiration et détente, d'hypnotisme, de suggestions post-hypnotiques. Il n'y a rien d'artificiel ou de supernaturel. Chacun possède une capacité naturelle de réponse à l'hypnose.

L’utilisation des différentes techniques d'hypnotisme tel que la visualisation, la relaxation, la respiration et  la détente et de suggestions post-hypnotiques. L'hypnose est l'outil de changement le plus puissant connu dans le monde actuellement. L'hypnose est un état naturel de l'esprit.

Par la suite identifier la cause, la source des peurs et des symptômes pour les éliminer. La méthode la plus rapide et précise est par l'hypnose car chacun possède une capacité naturelle de réponse à l’hypnose.

Note(s) : Malgré son nom issu du Grec «Hypno» (qui signifie sommeil) et contrairement à ce que pense la majorité, l'état hypnotique n'a rien à voir avec le sommeil ordinaire, il s'agit plutôt d'un outil à qui permet à l'individu d'atteindre l'état ALPHA à différents niveaux de profondeur. En état ALPHA l'inconscient de l'individu est plus réceptif ou actif ce qui facilite à éliminer les chocs, traumatismes du passé causant les troubles émotifs. En fait, ce qui se produit c'est que la personne demeure toujours consciente de ce qui se passe, même au cours de la séance la plus profonde.  L'hypnose est un outil extrêmement puissant pour régler diverses pathologies et symptômes.

Retour au sommet


Comment se déroulent les quatre séances de l'Approche Véniez© ?  Collège de Psychothérapie du Québec à Montréal (CPQM)

  1. La première rencontre; l'entretien verbal avec le patient qui vous exprime les expériences négatives de son passé qu'il aimerait libérer. Cette rencontre permet au thérapeute avec l'accord de son patient d'expliquer comment se déroulera la thérapie. À la fin de cette première rencontre, l'hypnothérapeute fait vivre à son patient une brève initiation à l'hypnose.
  2. La deuxième rencontre; léger suivi de la première séance, approfondissement de l'état hypnotique du patient.
  3. La troisième rencontre; le travail (vider le verre), l'acceptation, la libération des chocs ou traumatismes émotifs vécus par le patient.
  4. La quatrième rencontre; Fermeture, réconciliation de l'adulte avec l'enfant intérieur.

(Vidéo sur le symptôme de la culpabilité)

© Tous droits réservés (L'Approche Véniez©)

Retour au sommet


La mission du CPQM ?  Collège de Psychothérapie du Québec à Montréal (CPQM)

Le  CPQM est le seul établissement d'enseignement au Québec qui offre la technique Véniez, une approche des plus puristes de la philosophie du père fondateur de la psychothérapie « Dr Hypolite Bernheim ».

La mission fondamentale du  CPQM s’est fixée de former des psychothérapeutes de l’Approche Véniez© à comprendre et à maîtriser les savoirs de référence et les démarches intellectuelles nécessaires à l’exercice de l’hypnose dans le but de libérer indéfiniment les problèmes émotifs du patient. 

Des ateliers pour les étudiants de différent niveau de connaissance sont mis en place à une fréquence minimale d’une  fin de semaine par mois.  

En se consacrant exclusivement à l’enseignement de l’Approche Véniez©, le Collège de Psychothérapie  du Québec à

Montréal s’est donné pour but de :

  • Transmettre la tradition de l’Art, de la science et de la philosophie Psychothérapeutique de L'approche Véniez©
  • Doter les étudiants d’un haut niveau de compétence théorique et clinique du pouvoir et des bienfaits de l’hypnose.
  • Préparer les étudiants à exercer la psychothérapie et traiter par l’hypnose sans danger ou pour certain à s’intégrer dans le monde de la médecine douce.

Retour au sommet


Ou sont donnés les ateliers et à quelle fréquence ?  Collège de Psychothérapie du Québec à Montréal (CPQM)

Le CPQM est situé dans l’ouest de l’île de Montréal, à Ville Lasalle. 

Accommodations:  Stationnements, transport en commun STCUM  (Métro, Autobus), restaurants, forfait corporatif disponible sur les tarifs des hôtels avoisinants, cuisine avec réfrigérateur, micro-onde

 

Les ateliers sont donnés à la fréquence d’une fin de semaine par mois, c’est-à-dire, généralement le dernier samedi et le dernier dimanche du mois. Les heures de cours sont de  9 :00 à 17 :00.  Pour terminé le programme en 13 mois on estime environs  30 à 50 heures d’étude par mois.  

Retour au sommet


Pré-requis pour l'inscription ?  Collège de Psychothérapie du Québec à Montréal (CPQM)

  • L’étudiant doit avoir 18 ans et plus.
  • L’étudiant doit croire en Dieu et doit avoir une ouverture d’esprit envers le Christianisme.
  • L’étudiant doit détenir de grande valeur morale tel que l’honnêteté, l’intégrité  et avoir le respect  total de l’être humain. 
  • l’étudiant doit avoir une grande ouverture d’esprit envers une méthode de traitement unique en son genre et envers une approche philosophique qui diffère des autres approches existantes dans le domaine de la psychothérapie, de la psychologie classique ou de la psychiatrie.  L’étudiant doit avoir l’esprit fermé aux thérapies encourageant la prise de psychotropes, les étiquettes ou labels.

Retour au sommet


Le coût et la durée de la formation ?  Collège de Psychothérapie du Québec à Montréal (CPQM)

Le coût pour chaque atelier est de $300 payable en argent comptant.  Les frais de participation sont payables le samedi matin en rentrant dans la classe. À l’exception d’un abandon, l’étudiant qui s’engage dans le programme doit acquitter les frais relatifs pour chaque atelier même s’il est absent ou en retard.  À chaque atelier un reçu pour le crédit d’impôt est émis par la CPMDQ pour le coût des ateliers déboursés par l’étudiant. Le coût minimale de la formation est de $3,900 et peut s'avérer jusqu'à un coût maximal de $11,700 pour une durée de 39 mois. 

La durée du programme, même si depuis trois ans 95% des étudiants gradués ont réussi à maîtriser parfaitement la technique de L'Approche Véniez© suite à 13 mois de formation, il peut arriver qu'un étudiant nécessite plus de 13 mois.  Cette variation peut dépendre de plusieurs facteurs, par exemple l’implication aux ateliers, la compréhension de la matière, l’écriture des notes etc…  Donc, la durée de la formation est d’une durée minimale de 13 mois jusqu’à une durée maximale de 39 mois.  Dans le cas ou l’étudiant nécessite plus de 13 mois pour comprendre et bien maîtriser la technique sans danger, celui-ci sera  évalué sur une base trimestrielle jusqu’à ce qu’il puisse démontrer et prouver sa réussite de l’évaluation pour l’obtention du diplôme.

Le COQM n’offre aucuns prêts ou bourses toutefois que certaines institutions bancaires peuvent possiblement vous offrir différentes formes d’aide financière selon votre situation. 

         

Retour au sommet


Les sujets enseignés ?    Collège de Psychothérapie du Québec à Montréal (CPQM)

L'historique de l'hypnose, la compréhension de l'hypnose, la philosophie de l’approche Véniez, relation entre le conscient et l'inconscient, l'état alfa, le langage hypnotique, les inductions, la dynamique de l'état hypnotique, la spiritualité, christianisme, la bible et les religions, les étiquettes (ou labels), les différentes pathologies, les psychotropes et antidépresseurs, le sevrage, développer et  maîtriser le magnétisme et l'auto-hypnose, comment faire le bilan, les suggestions envers les différentes pathologies.

 

Les différentes techniques ; hypnose par le corps, l'approche psychosomatique,  techniques de compréhension, les suggestions composées et la suggestion implicite, le fractionnement des techniques communicationnelles pour diminuer une douleur, les techniques Ericksoniennes spécifiques, hypnose rapide, technique l'Abbe Faria, méthode de Withlow, méthode d'Estabrook, méthode de Hanssen, technique de Fleischer, hypnose rapide en position assise, technique par révulsion oculaire, technique des mains croisées, technique instantanée de Ked, technique de lévitation des doits, technique des bras qui se baissent, fabrication de musiques subliminales, technique de visualisation, technique de relaxation, le langage hypnotique techniques directes de conscience corporelle intensivement de respiration et détente, d'hypnotisme, de suggestions post-hypnotiques, vérification de l'état d'hypnose, suggestion collectives sensation tactile suggérée, expérimentation hypnotique, les histoires et les métaphores,  lavage de cerveau et hypnose propagande, la publicité et l’hypnose.

Retour au sommet


Est-ce que tout le monde peut maîtriser la technique de L'Approche Véniez© ?  Collège de Psychothérapie du Québec à Montréal (CPQM)

La réponse est OUI. Toutefois, il faut prendre en considération que la philosophie de l’approche Véniez est unique en son genre.  On parle ici, d’une méthode qui fait uniquement appel à traiter la racine du choc ou du traumatisme causant les symptômes au niveau de « l'inconscient ou subconscient » dans le but de les éliminer indéfiniment. Donc, pour bien maîtriser L'Approche Véniez©, il est primordial que l’étudiant ait une grande ouverture d’esprit envers une méthode de traitement unique en son genre et envers une approche philosophique qui diffère des autres approches existantes dans le domaine de la psychothérapie, de la psychologie classique ou de la psychiatrie.

Retour au sommet


Droit de pratique ?   Collège de Psychothérapie du Québec à Montréal (CPQM)

ll est  possible par une entente conditionnelle intitulée (Annexe II) et  avec l’autorisation écrite du Dr Véniez que l’étudiant puisse débuter son stage pratique clinique avant l’obtention du diplôme.   

Retour au sommet


Les pathologies enseignés ?   Collège de Psychothérapie du Québec à Montréal (CPQM)

  • Dégoût, etc.   et la solution
  • Psychologie du Sport   et la solution

 

Dr Peter Veniez, Ph.d., N.D.

Dr Peter Veniez, Ph.D., C.Ht., N.D.

Fondateur de L'Approche Véniez©

Directeur et professeur du Collège de Psychothérapie du Québec à Montréal (CPQM),

Retour au sommet


Qu'est-ce que la Psychothérapie ?   Collège de Psychothérapie du Québec à Montréal (CPQM)

 

L'Hypnose est à l'origine des pratiques visant à soigner ou aider par le biais seul de l'esprit, et ce, aussi bien avec un impact psychologique (l'esprit) que physiologique (le corps). C'est d'ailleurs le professeur français en médecine, [Hippolyte Bernheim, qui baptise ce type d'approche " psychothérapie ", en 1891]. Hippolyte Bernheim ( 1837 - 1919 ) était un médecin et neurologue français, né à Mulhouse . Il a fait ses études dans sa ville et à l' université de Strasbourg , où il reçoit le diplôme de docteur en médecine en 1867 . La même année, il devient maitre de conférence toujours à l'université de Strasbourg et s'établit comme médecin dans la ville. Lors de l'annexion de Strasbourg en 1871 Bernheim quitte l'université de Strasbourg pour l'université de Nancy où il devient professeur clinicien. Quand le corps enseignant médical s'intéresse à l'hypnose, vers 1880 , Bernheim est très enthousiaste. Il devient rapidement une autorité dans ce domaine. Il influença Sigmund Freud qui lui rendra visite en 1889. Méthode thérapeutique qui fait uniquement appel à des moyens de l'inconscient ou subconscient afin de traiter les troubles psychiques ou somatiques de l'esprit.. La psychothérapie est donc originellement, d'aprés son père-fondateur, un " traitement thérapeutique par la suggestion hypnotique ". La psychothérapie est une discipline scientifique indépendante, dont la pratique représente une profession indépendante et libre.


Qu'est-ce que l'hypnose ?   Collège de Psychothérapie du Québec à Montréal (CPQM)

 

On a l'habitude de dire que l'hypnose est un " état de conscience modifiée ", c'est à dire un état différent de l'état de veille habituel ainsi que du sommeil. Le problème, il faut bien le reconnaître, c'est que cette expression " état de conscience modifiée " n'est pas très claire et ne nous apprend pas grand chose. La seule chose qu'elle nous indique, finalement, l'hypnose est tout simplement induire un individu dans l'état ALPHA. Il n'y a rien d'artificiel ou de supernaturel. Chacun possède une capacité naturelle de réponse à l'hypnose. Malgré son nom issu du Grec «Hypno» (qui signifie sommeil) et contrairement à ce que pense la majorité, l'état hypnotique n'a rien à voir avec le sommeil ordinaire, il s'agit plutôt d'un outil à qui permet à l'individu d'atteindre l'état ALPHA à différents niveaux de profondeur.En état ALPHA l'inconscient de l'individu est plus réceptif ou actif ce qui facilite à éliminer les troubles émotifs du passé.

Retour au sommet

L'hypnose est-elle un sommeil ?   Collège de Psychothérapie du Québec à Montréal (CPQM)

 

Non. Il est vrai que le Britannique James Braid a forgé, au 19ème siècle, mot " hypnose " à partir de Hypnos, le dieu grec du sommeil, vrai aussi qu'on a longtemps parlé de " sommeil artificiel " ou de " sommeil lucide " ou encore de " somnambulisme provoqué " ; on a d'ailleurs souvent utilisé des formules comme " Vous vous endormez de plus en plus profondément ", " Vous entrez dans un profond sommeil hypnotique ". Mais cependant l'hypnose n'est pas un sommeil, et le tracé électro-encéphalographique du sommeil ne ressemble pas du tout à celui d'une personne en hypnose. Ce qui a amené à parler de sommeil, c'est notamment le fait qu'une personne en hypnose est souvent immobile, les yeux fermés, comme si elle était en train de dormir (mais c'est loin d'être toujours le cas). Par ailleurs elle semble fréquemment être devenue inconsciente de ce qui l'entoure, comme c'est le cas pour la personne qui dort, en fait, ce qui se produit c'est que la personne demeure toujours consciente de ce qui se passe, même au cours de la séance la plus profonde. . Enfin, il arrive souvent que la personne qui sort d'hypnose a l'impression d'avoir dormi, ou d'avoir été entre veille et sommeil, l'état hypnotique n'a rien à voir avec le sommeil ordinaire, il s'agit plutôt d'un outil à qui permet à l'individu d'atteindre l'état ALPHA à différents niveaux de profondeur.

Retour au sommet

On dit parfois qu'on passe par des états d'hypnose spontanés, dans la vie ordinaire. Collège de Psychothérapie du Québec à Montréal (CPQM)

 

En effet, quand on est " dans la lune ", par exemple, on vit une expérience qui a des ressemblances avec ce qui se passe en hypnose : on est moins attentif à l'environnement, davantage absorbé dans son monde intérieur (souvenirs, fantasmes…), on ne voit pas le temps passé, et ce sont des moments où l'on est souvent relativement immobile, comme en hypnose. Il s'agit donc d'une sorte d'autohypnose spontanée, probablement utile pour nous " nettoyer les neurones ". Mais en hypnose, il y a quelque chose de plus qu'en autohypnose : la relation avec l'hypnotiste, ET L'ETAT de alfa.

Retour au sommet

Tout le monde est-il hypnotisable ?   Collège de Psychothérapie du Québec à Montréal (CPQM)

 

Oui; La toute grande majorité des gens est hypnotisable à un degré ou à un autre. Mais il est vrai que comme pour tout, il y a des gens plus doués que d'autres. Chacun possède une capacité naturelle de réponse à l'hypnose. Pour certaines personnes, seul un état très léger d'hypnose sera possible. Cela étant, il est souvent possible d'aller plus loin après quelques séances que lors de la première, notamment parce que la première fois, on peut être un peu anxieux, curieux de ce qui va se passer, et qu'ainsi, on se laisse moins aller à l'expérience.

Retour au sommet

N'est-ce pas une erreur de vouloir aller trop vite, en thérapie ?   Collège de Psychothérapie du Québec à Montréal (CPQM)

 

Si, c'est une grosse erreur. Faire de la thérapie brève ne veut surtout pas dire essayer d'aller le plus vite possible. Aller le plus vite possible serait sûrement un des meilleurs moyens de rendre la thérapie inefficace. Thérapie brève ne veut pas dire thérapeute pressé. Cela veut simplement dire : savoir que ça peut aller relativement vite et avoir une bonneconnaissance (théorique et pratique) des moyens qui peuvent favoriser ce processus.

Retour au sommet

Qu'est-ce qur l'hypno-analyse" ?    Collège de Psychothérapie du Québec à Montréal (CPQM)

 

On appelle parfois "hypno-analyse" une manière d'utiliser l'hypnose en fonction de l'optique psychanalytique. Il ne faut pas oublier que l'hypnose peut se combiner avec à peut près n'importe quelle approche thérapeutique. Elle peut donc aussi se combiner avec une forme remaniée de psychanalyse inspirée notamment par un des disciples directs de Freud, Sandor Ferenczi. La manière dont est pratiquée l'hypnoanalyse peut être extrêmement variable : les uns l'utilisent pour favoriser l'association libre dans une perspective freudienne, d'autres pour rechercher des souvenirs traumatiques refoulés (avec tous les dérapages que cela peut entraîner), d'autres dans une perspective influencée par Jung, d'autres encore par Janet... On peut difficilement parler d'un courant homogène. Dans l'ensemble l'hypnoanalyse est plus focalisée sur le passé que sur le présent et le futur, mais un bon hypnothérapeute, connaîtra aussi les techniques dites d'hypnoanalyse pour les utiliser au besoin.

Retour au sommet

L'hypnose est-elle dangereuse ?   Collège de Psychothérapie du Québec à Montréal (CPQM)

 

En principe, non, si elle est pratiquée par quelqu'un qui est correctement formé. Indépendamment de sa formation en hypnothérapie, le praticien doit être correctement formé dans le domaine ou il travaille : par exemple il doit de préférence ne pas être psychologue ou psychiatre car l'hypnose est contradictoire à la philosophie des méthodes de traitement existantes en psychologie classique et du système de santé mental en place.. Il n'y a pas que les diplômes qui comptent, les qualités personnelles comptent autant. En règle générale, si l'on ne connaît pas particulièrement l'hypnothérapeute (ou celui qui se prétend tel), s'il n'a pas été recommandé par le Syndicat Professionnel des Psychothérapeutes du Québec (CPMDQ), on aura intérêt à lui demander quels sont ses diplômes de base et à quel endroit et par qui a-t-il reçu sa formation. Cela est d'ailleurs vrai non seulement pour l'hypnothérapie mais pour toutes les formes de psychothérapies : c'est un champ dans lequel beaucoup d'amateurs insuffisamment formés pullulent.
On peut obtenir la liste de thérapeutes dans la page des liens.

Retour au sommet

A quoi peut servir l'hypnose ?   Collège de Psychothérapie du Québec à Montréal (CPQM)

 

L'hypnose a plusieurs applications :

1. Elle peut servir en psychothérapie, en général en combinaison avec d'autres techniques, pour aider à résoudre des problèmes tels que l'anxiété, la dépression, les phobies, les troubles alimentaires (anorexie, boulimie…), les troubles de la sexualité (frigidité, manque de libido, impuissance, éjaculation précoce…), les troubles du sommeil, les problèmes liés à des stress post-traumatiques, les troubles psychosomatiques (migraines, certains problèmes dermatologiques, respiratoires, digestifs…), le manque de confiance en soi, les problèmes liés au stress, etc.

2. Elle peut servir en médecine pour diminuer la douleur, par exemple en dentisterie, ou lors d'interventions chirurgicales.

Retour au sommet

Est-ce qu'en hypnose on peut récupérer des souvenirs oubliés ?    Collège de Psychothérapie du Québec à Montréal (CPQM)

 

L'hypnose peut effectivement aider à se souvenir de choses que l'on a oublié.

Retour au sommet

Comment l'hypnose peut-elle aider résoudre des difficultés psychologiques ?  Collège de Psychothérapie du Québec à Montréal (CPQM)

 

De plusieurs façons mais sans doute. Pour comprendre cela, il faut avoir à l'esprit que ce ne sont pas les choses, les événements qui nous touchent, nous affectent, nous font souffrir, mais dans une large mesure l'image que l'on s'en fait, le sens qu'on leur donne. On peut voir la bouteille à moitié pleine ou à moitié vide, mais quand on a soif, il est plus déprimant de la voir à moitié vide ! En hypnose, on peut dire qu'apprendre à entrer en hypnose, c'est aussi apprendre à entrer dans un mode de relation différent avec soi-même : un mode de relation à soi dans lequel on n'utilise plus la " volonté " pour se " dominer ", se " maîtriser ", se " cravacher ", mais dans lequel on apprend, plutôt à coopérer avec soi d'une manière qui permet un meilleur usage des ressources dont on dispose.

Retour au sommet

Comment se passe une séance d'hypnothérapie ?   Collège de Psychothérapie du Québec à Montréal (CPQM)

 

La première rencontre; l'entretien verbal avec le patient qui vous exprime les expériences négatives de son passé qu'il aimerait libérer. Cette rencontre permet au thérapeute avec l'accord de son patient d'expliquer comment se déroulera la thérapie. À la fin de cette première rencontre, l'hypnothérapeute fait vivre à son patient une brève initiation à l'hypnose.

La deuxième rencontre; léger suivi de la première séance, approfondissement de l'état hypnotique du patient.

La troisième rencontre; le travail, l'acceptation, la libération des chocs ou traumatismes émotifs vécus par le patient.

La quatrième rencontre; Fermeture, réconciliation de l'adulte avec l'enfant intérieur.

Retour au sommet

L'hypnose permet-elle d'arrêter de fumer ?   Collège de Psychothérapie du Québec à Montréal (CPQM)

 

Elle peut fournir une aide, parfois importante, pour l'arrêt du tabac : mais elle n'est pas une méthode " miracle " pour autant, et elle ne peut être opérante, en général, que si la personne est suffisamment motivée pour arrêter.

Retour au sommet

Pourquoi Freud a-t-il abandonné l'hypnose ?    Collège de Psychothérapie du Québec à Montréal (CPQM)

 

Il y aurait énormément à dire à ce sujet. En quelques mots, disons que Freud a commencé à pratiquer la méhode hypnothérapeutique de Hippolyte Bernheim : induction autoirtaire ("Dormez, je le veux !") et suggestion autoritaire de disparition du symptôme. Il n'a pas obtenu de réusultats enthousiasmants et même quand ça fonctionnait quand même, cela l'énervait parce qu'il ne comprenait pas pourquoi. Il a ensuite essayé d'interroger sous hypnose ses patients pour qu'ils lui racontent l'origine de leur symptôme. C'est ce qu'il a appelé métho de cathartique ou méthode d'abréaction. Les résultats étaient plutôt bons, à ce qu'il en dit, mais le problème était qu'il n'arrivait pas à hypnotiser tout le monde. En réalité il a ainsi favorisé involontairement une quantité de faux souvenirs d'abus sexuels et d'incestes qui ont sans doute plus fait de tort que de bien à ses patients, et quand cela leur faisait plutôt du bien, il continuait à ne pas comprendre le rôle exact de l'hypnose dans tout cela. Il a donc décidé d'abandonner l'hypnose au profit de la méthode d'association libre, censée être plus efficace. Ce faisant, il a jeté le bébé avec l'eau du bain et s'est privé d'un outil qui continue à démontrer aujourd'hui son utilité. Cette utilité apparaît d'autant plus que les cures psychanalytiques sont devenues.

Retour au sommet

Comment tomber sur un hypnothérapeute sérieux ?    Collège de Psychothérapie du Québec à Montréal (CPQM)

 

Pour les hypnothérapeutes comme pour tous les thérapeutes vous pouvez prendre en compte ; leur niveau de formation dans la technique proposée, mais surtout la qualité du contact que vous établissez avec ce thérapeute particulier.


Vous désirez consulter un vrai hypnothérapeute? Assurez-vous que la personne que vous consultez est bien membre du;

" Syndicat Professionnel des Psychothérapeutes du Québec" (CPMDQ).

Retour au sommet

Le respect de la personne ?    Collège de Psychothérapie du Québec à Montréal (CPQM)

 

La facilité avec laquelle se met en place la relation hypnotique, l'intense activité psychodynamique, l'ouverture à la parole de l'hypnotiseur, tous ces éléments doivent inciter l'hypnothérapeute à une grande prudence et l'amener à
inscrire sa pratique dans un profond respect de la personne.


Non seulement le thérapeute cherchera à s'adapter à l'univers mental du sujet, mais, de plus, face à la passivité souvent manifestée par celui-ci pendant l'hypnose, il cherchera à l'aider à reprendre dans cette relation une position active et paritaire.


Cela pourra se faire, par exemple, en encourageant le sujet à exprimer verbalement ses attentes et ses désirs au cours de la situation hypnotique.


De la pratique de l'hypnose ainsi comprise résulte pour le thérapeute un approfondissement de la communication et de la relation avec son patient.

Retour au sommet

Une volonté faible est-elle essentielle pour être hypnotisé ?    Collège de Psychothérapie du Québec à Montréal (CPQM)

 

Au contraire, une personne de volonté forte répond mieux à l'hypnose. Pour parler franchement, vous vous mettez vous-même dans un état hypnotique. Votre hypnothérapeute n'est qu'un instructeur ou un professeur. L'état hypnotique requiert le contrôle de soi-même et avec l'hypnose à répétition, vous apprendrez mieux ce contrôle, ce qui vous sera souvent utile.

Retour au sommet

Si je ne crois pas en l'hypnose, est-ce que ça fera une différence ?    Collège de Psychothérapie du Québec à Montréal (CPQM)

 

Il n'est pas nécessaire de croire en l'hypnose pour atteindre un état hypnotique. Vous devez cependant être disposé à faire ce que votre hypnothérapeute vous demande.

Retour au sommet

Certaines opérations requièrent plusieurs heures, puis-je demeurer dans l'état Collège de Psychothérapie du Québec à Montréal (CPQM) hypnotique aussi longtemps ?    

 

Oui. Si vous êtes consentant et si l'hypnothérapeute vous le demande.

Retour au sommet

L'hypnose est-elle nouvelle ?    Collège de Psychothérapie du Québec à Montréal (CPQM)

 

L'Hypnose est à l'origine des pratiques visant à soigner ou aider par le biais seul de l'esprit, et ce, aussi bien avec un impact psychologique (l'esprit) que physiologique (le corps). C'est d'ailleurs le professeur français en médecine, Hippolyte Bernheim, qui baptise ce type d'approche " psychothérapie ", en 1891. Le saviez-vous ?


La psychothérapie est donc originellement, d'aprés son père-fondateur, un " traitement thérapeutique par la suggestion hypnotique ". Plus tard, vinrent se greffer d'autres "manières de faire" qui forment le champs des psychothérapies connues aujourd'hui.

Retour au sommet

L'hypnose peut-elle me faire du tort ?    Collège de Psychothérapie du Québec à Montréal (CPQM)

 

Le seul danger est si la personne se prétend "thérapeute" et ne détient pas la compétence et les qualités humaines et professionnelles pour pratiquer une thérapie (hypnotique ou non). Et le fait de posséder des diplômes ("médecin", "psychologue" ou "psychothérapeute"...) ne change rien à l'affaire !

L'hypnose en elle-même, comme phénomène, est parfaitement inoffensive.

Ce que l’on peut en faire, par contre, peut être soit favorable soit défavorable à la personne... car l’Hypnose est une approche efficace, c’est à dire "qui a de l’efficacité" : si vous prenez un couteau pour enfant, à pointe arrondie, vous ne risquerez pas de vous blesser, mais vous n’arriverez jamais non plus à couper votre viande avec !

Si l’Hypnose était inefficace, vous n’encourriez aucun "risque". Pas même celui de guérir ! Tout outil agissant peut être utilisé "bien" ou "mal". Voyez cette question avec votre Conscience, et en tant que patient : choisissez attentivement votre hypnothérapeute.

De plus, l'état particulier d'attention intérieure que l'on appelle "hypnotique" est commun au genre humain, et certainement animal. Les outils qui lui sont propres sont tout autant naturels, universels et incontournables, et chacun de nous les utilise quotidiennement, sans même le savoir, tant personnellement que professionnellement.

Retour au sommet

Y a-t-il différentes intensités d'hypnose ?    Collège de Psychothérapie du Québec à Montréal (CPQM)

 

Oui. Certaines personnes atteignent une hypnose plus intense que d'autres. Cependant, avec la pratique, une personne normale atteindra une hypnose plus profonde.

Retour au sommet

Est-il possible de s'hypnotiser soi-même ?    Collège de Psychothérapie du Québec à Montréal (CPQM)

 

Oui. Certaines personnes atteignent une hypnose plus intense que d'autres. Cependant, avec la pratique, une personne normale atteindra une hypnose plus profonde.

Retour au sommet

Si j'emploie l'anesthésie hypnotique, y aura-t-il des contre-effets ?    Collège de Psychothérapie du Québec à Montréal (CPQM)

 

L'un des avantages de l'anesthésie hypnotique est qu'il n'y a aucun endolorissement contrairement à l'injection de drogues. Vous n'éprouverez aucune sensation de nervosité subie par certaines personnes à la suite d'une anesthésie chimique.

Retour au sommet

Devrais-je avoir recours à l'hypnose pour mon problème ?    Collège de Psychothérapie du Québec à Montréal (CPQM)

 

Il n'y a aucune raison de ne pas avoir recours à l'hypnose pour votre problème mais c'est à vous d'en prendre la décision. Votre hypnothérapeute aimerait vous savoir aussi confortable que possible dans son bureau ou à l'hôpital.

Retour au sommet

L'hypnotiseur peut-il continuer à m'hypnotiser à distance, et m'utiliser comme Collège de Psychothérapie du Québec à Montréal (CPQM) un objet ?   

 

L'Hypnose fonctionne comme un apprentissage, quelque chose que le thérapeute explique en parlant, de manière à ce que votre esprit comprenne ce qu'il a à faire pour vous aider. Finalement, ce n'est que vous qui apprenez et changez - le thérapeute n'est qu'un guide. Une fois que le thérapeute n'est plus là, vous pouvez continuer d'être bien, car ce que vous ce que vous avez appris est en vous. Et vous pouvez vivre bien sans être dépendant de votre thérapeute !

De son côté, le thérapeute ne peut rien faire "à distance" : l'hypnose n'est pas de la télépathie ! (d'ailleurs, on ne sait même pas si la télépathie existe vraiment, de toutes façons !!). Donc, rien à craindre : avec vous, votre thérapeute ne peut que vous aider, car votre instinct de survie bloquerait tout ce qui pourrait aller contre vous ; et loin de vous, votre thérapeute ne peut plus rien... puisque vous n'êtes plus là !


La séance peut vous marquer au point d'occuper longtemps vos pensées ; le thérapeute, quant à lui, est un professionnel qui exerce un métier. Il ne voit pas que vous en consultation, et il n'y a donc aucune raison pour qu'il continue de s'occuper de vous alors que vous êtes parti :-)

C'est tout simple.
Vous pouvez donc continuer de profiter pleinement et sereinement de vos séances d'hypnose. Cela ne peut que vous faire du bien.

Retour au sommet

Plus l’hypnose est profonde, meilleurs sont les résultats... c'est vrai ?     Collège de Psychothérapie du Québec à Montréal (CPQM)

 

Et bien c’est faux : on peut très bien avoir le bras ou toute autre partie du corps anesthésié, en étant complètement lucide et éveillé. De profonds changements de vie peuvent très bien survenir à la suite d’une hypnose conversationnelle où le sujet n’était qu’en transe légère à moyenne, souvent sans même s’en rendre compte.


La profondeur hypnotique est spectaculaire et agréable pour la personne -c’est pour cela qu’on la recherche- mais elle n’a aucun rapport avec l’efficacité que l’on peut attendre de la séance hypnotique.

Si certaines techniques nécessitent une transe plus profonde que ce que le sujet est actuellement capable d’atteindre, et bien on passera par une phase d’entraînement, jusqu’à maîtriser l’état de conscience voulu. C’est sympathique à travailler, mais c’est rarement "indispensable".

Retour au sommet

L'Hypnose soigne-t-elle ou guérit-elle ?    Collège de Psychothérapie du Québec à Montréal (CPQM)

 

L'Hypnose est un outil, que votre thérapeute vous apprend à utiliser, c'est tout. Quoi que cela puisse souvent paraître magique à un débutant, il n'y a rien d'extraordinaire là-dedans ; et comme tout outil, la valeur de ce que vous obtiendrez dépendra de l'art et la manière dont vous l'utiliserez.

Retour au sommet

Il paraît que certains sujets ne se sont jamais réveillé ?...    Collège de Psychothérapie du Québec à Montréal (CPQM)

.

..c’est évidemment un des problèmes majeur de l’hypnose... Dans le métier, nous avons un " taux de perte " à ne pas dépasser…

Mais non !! :-)) L’état hypnotique est un état des plus naturels : comment voulez-vous que la personne ne retrouve pas son état d’éveil ordinaire ? Sauf si elle a du sommeil en retard, bien sûr !

De très sérieuses études scientifiques, plusieurs fois reprises depuis une soixantaine d’année, montrent que même un sujet très sensible à l’état hypnotique, laissé seul, sort de sa transe hypnotique spontanément au bout de vingt minutes maximum... ou s’endort paisiblement d’un sommeil naturel réparateur. En plus, dès que vous aurez expérimenté sur vous-même, vous vous rendrez bien compte que vous gardez un certain contrôle tout au long des événements. Très souvent, vous resterez conscient d’un bout à l’autre de l’expérience. Et lorsqu’il vous arrivera de "partir" franchement, c’est parce que vous aurez toute confiance en votre accompagnateur... et en vous-mêmes !

Retour au sommet

Pourquoi dit-on hypnose "thérapeutique" ?    Collège de Psychothérapie du Québec à Montréal (CPQM)

 

D’abord, parce que c’est à cela que sert généralement l’hypnose. Mais vous pourrait aussi bien l’utiliser pour améliorer votre vie, trouver les solutions à des problèmes complexes, ou pour travailler à votre "développement spirituel"...

L’aspect thérapeutique a historiquement été prédominant en raison des capacités de connexions à un plus vaste domaine psychologique de l’expérience hypnotique : déclenchement de nouvelles chaînes associatives ("liées à l’état"), accroissement de la créativité, contact avec l’inconscient (le "guide intérieur"), possibilité de "recadrage" spontané ou provoqué de l’information, de revivre des situations passées en restant distant du côté émotionnel ... etc, etc.

Vous pourrez apprendre tout cela... lisez ! Formez-vous !
Transe-formez votre vie !

Retour au sommet

Vous désirez consulter un vrai Hypnothérapeute avec L'Approche Véniez© ?   Collège de Psychothérapie du Québec à Montréal (CPQM)

 

 

http://www.webtherapeutes.com

ANNUAIRE DES PSYCHOTHÉRAPEUTES - HYPNOTHÉRAPEUTES DU QUÉBEC

(L'approche Véniez) SPPQ/SPHQ

 

 

Quel est la différence entre le psychothérapeute, le psychologue, et le psychiatre?

 

Formation reconnue par les corps suivants:

 

 

             Canadian Council of Psychotherapeutic Examiners (CCPE)

Conseil Canadien des Examinateurs en Psychothérapie (CCEP)

CCPEX: Canadian Council of Psychotherapeutic Examiners

 

                                                 Syndicat Professionnel des Psychothérapeutes du Québec (SPPQ)CPMDQ

                                                  Conseil des Examinateurs en Psychothérapie du Québec

Commission des Praticiens en Médecine Douce du Québec (CPMDQ)

  Canadian Union of Professional Psychotherapists  

 

       

                   english                                                          french

Voir journal intime des reconstructions de vie et solutions,

Témoignage

 

Définition de la santé mentale

Définition de la santé mentale

Commission des Praticiens en Médecine Douce du Québec (CPMDQ)Commission des Praticiens en Médecine Douce du Québec (CPMDQ) Commission des Praticiens en Médecine Douce du Québec (CPMDQ)